Qu'est-ce que le confort d'été et comment l'améliorer ?

Qu'est-ce que le confort d'été et comment l'améliorer ?

Qu'est-ce que le confort d'été et comment l'améliorer ?

Chaque année, une partie des dépenses des ménages consiste en l’amélioration de son confort. En hiver comme en été, il est important de se sentir bien chez soi. Depuis l’apparition et la démocratisation du télétravail, le temps passé à domicile, en moyenne, a augmenté. La période estivale est signe de hautes températures avec des pics de chaleurs. Pour rafraîchir son intérieur et passer des nuits plus agréables, voici quelques conseils pour améliorer le confort d’été.

Définition du confort d’été

Le “confort d’été” consiste à maintenir un niveau de température agréable et vivable en été. Cela requiert le contrôle de la température intérieur et une bonne gestion et anticipation des aléas météorologiques.

Ce terme traduit un inconfort dû aux fortes températures en été. Pour atteindre le bon équilibre, ce critère est devenu la préoccupation des nouvelles constructions (immobilier neuf). Le but est de concevoir des bâtiments qui conservent la fraîcheur en intérieur.

Comment améliorer le confort d’été ?

L'amélioration du confort d’été doit suivre quelques règles de bon sens. En effet, la situation écologique de la planète est au cœur des préoccupations. La dernière publication du groupe 1 du GIEC affiche un scénario de dérèglement climatique plus rapide qu’annoncé quelques années auparavant. Une urgence écologique à prendre en compte dans l’amélioration du confort thermique.

L’isolation comme solution durable

L'isolation de l’habitat est une solution efficace sur le long terme. Elle consiste, en été, à ne pas faire rentrer la chaleur extérieure et conserver la fraîcheur en intérieur. L'isolation d’un logement peut être renforcée sur les surfaces suivantes :

  • La toiture (par l’intérieur ou l’extérieur) ;
  • Les fenêtres ;
  • Les greniers ou combles aménageables ou non ;
  • Les vérandas et surfaces vitrées.

A noter que, plus un logement sera isolé, plus l’effort pour rafraîchir l’intérieur sera diminué. Une économie d’énergie et des dépenses non-négligeable. L'isolation de l’habitat présente un double avantage : éviter les déperditions de chaleur et ainsi améliorer le confort de vie en hiver.

La verdure comme solution naturelle

En période estivale, il est souvent agréable de manger à l’ombre d’un arbre. En effet, les plantes et arbres sont source de fraîcheur. Il est donc naturel d’y avoir recours pour contrôler la température ambiante de son intérieur.

Pour les maisons/appartements avec un jardin, un balcon ou une terrasse, il s’agit de créer des coins d’ombres et de protéger l’habitat avec des plantes ou arbres à feuilles caduques (des végétaux qui ont la particularité de renouveler les feuilles chaque année).

Pour les appartements ou maisons de village n’ayant pas d’extérieur, il suffit de créer un espace végétalisé, de préférence près des fenêtres. Le Ficus Benjamina, ou les feuilles de palmier sont des plantes recommandées en intérieur. Elles ont la propriété de bien se développer en intérieur et de rafraîchir et humidifier pour atteindre le confort d’été.

Eviter la réflexion des rayons du soleil (store anti-chaleur et peinture)

Les murs et vitres des logements sont sensibles aux rayons du soleil. En effet, la réflexion des rayons ultra-violets sur le logement provoque une source de chaleur. Afin de réduire cet effet, quelques recommandations contribuent à améliorer le confort d’été et la protection contre la chaleur :

  • Privilégier les couleurs claires sur les murs extérieurs des logements. Dans les pays exposés aux chaleurs extrêmes, le blanc est la couleur principale ;
  • Installer des stores anti-chaleur, des volets, brises soleil ou des toiles de protection solaire sur les vérandas ou les baies vitrées.

Cette dernière recommandation est proposée par Réflexol dans la gamme de stores et toiles thermiques anti-chaleur. Pour les toitures vitrées ou les fenêtres, cette solution s’adapte à tout type de logement (ancien ou neuf) et réduit la chaleur sans consommation d’énergie.

La ventilation et l’aération pour renouveler l’air

Ouvrir les fenêtres la nuit ou après une baisse de température conséquente est une solution simple et naturelle. Il suffit de détecter les bons moments de la journée ou de la soirée et de provoquer un courant d’air pour baisser la température intérieure. Renouveler l’air par ce biais est important pour améliorer le confort d’été.

L'aération de l’habitat peut être complétée par un système de ventilation ou une VMC (de préférence double flux). Attention à ne pas utiliser le ventilateur comme unique solution. La consommation énergétique serait bien supérieure pour l’efficacité que cela génère derrière.

La réduction de la luminosité

Réduire la lumière provenant de l’extérieur est un bon moyen de ne pas faire monter la température. Pour ce faire, il suffit de fermer les volets ou stores anti-chaleurs en fonction de la position du soleil et du rayonnement solaire.

La réduction des sources intérieures de chaleur

Les appareils électroménagers consomment de l’énergie et sont source de chaleur. Il faut tout d’abord les détecter afin de trouver un moyen de diminuer leur effet. Il s’agit de couper les éléments qui génèrent de la chaleur : éviter de laisser allumer la télévision, éteindre les ordinateurs la nuit, ...

La climatisation... En dernier recours

Le système de climatisation est souvent fourni avec les logements neufs. Mais son utilisation, bien qu’efficace, coûte en argent et est gourmande en énergie. Son utilisation a un impact négatif sur le phénomène de réchauffement climatique.

Afin de limiter son utilisation, privilégiez des astuces données en amont. Elles permettent de stabiliser la température ambiante sans dépenser à outrance en énergie. De plus, si un logement est bien isolé et protégé, cela réduira les besoins en climatisation.

Nos stores thermiques anti chaleur