Comment garder sa maison au frais pendant l’été ?

Comment garder sa maison au frais pendant l’été ?

En période estivale, il est parfois compliqué de conserver une température agréable dans sa maison. La plupart d’entre nous pourraient être tentés de mettre la climatisation au maximum ou de passer sa journée devant le ventilateur. Découvrez pourquoi cela n’est pas conseillé et quelles sont les solutions alternatives pour garder sa maison au frais.

Pourquoi ne faut-il pas abuser de la climatisation et du ventilateur ?

La climatisation ou les ventilateurs permettent de rafraichir la maison facilement. Cependant, ces systèmes sont à utiliser avec modération pour ne pas devenir néfastes, à la fois pour la santé, pour le portefeuille et pour l’environnement.

 

Les dangers pour la santé

Lorsqu’elle est adoptée sans précaution, la climatisation peut présenter des risques sur la santé. L’écart entre la température extérieure et la température intérieure ne doit jamais excéder 8 degrés, même en cas de forte chaleur. Particulièrement sensible aux variations de température, notre organisme supporte mal les écarts trop importants. La perte de connaissance, ou dans les cas les plus graves, l’arrêt respiratoire peuvent être des conséquences dramatiques d’un choc thermique.

La climatisation est aussi souvent responsable de symptômes divers : maux de tête et de gorge, troubles ORL, allergies (provoquées ou renforcées), éternuements, écoulements nasaux, sécheresse oculaire…

Elle peut également être à l’origine de la transmission de virus. Ce n’est pas la climatisation en elle-même qui propage les bactéries. En réalité, le problème réside dans le flux d’air. Pour limiter les risques de contamination, les systèmes de climatisation doivent permettre un renouvellement d’air, en puisant l’air extérieur grâce à un système de filtre.

Les ventilateurs, qui brassent l’air intérieur sans le renouveler, ne sont donc pas recommandés en période d’épidémies ou de pandémie, comme celle que nous traversons en ce moment à cause du COVID-19.

Le système de climatisation doit donc être impérativement bien entretenu (installation, filtre…) pour garantir une utilisation sécurisée.

 

Les conséquences sur la consommation d’énergie

L’utilisation d’un système de climatisation ou d’un ventilateur a un impact sur les factures d’énergie. Selon l’ADEME, une climatisation consommerait entre 300 et 500 kWh pour 500 heures de fonctionnement.  

L’Agence de la Transition Ecologique déclare qu’un réfrigérateur, pourtant branché toute l’année sans interruption consomme moins qu’une climatisation. Très énergivores, les appareils de refroidissement entrainent des pics de consommation d’électricité en été, qui se ressentent sur le montant des factures des foyers.

 

L’impact négatif pour l’environnement

L’augmentation de la consommation d’énergie due aux systèmes de climatisation et aux ventilateurs n’a pas seulement un impact sur le portefeuille des ménages. Elle représente également une part importante des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.

Le nombre de climatisations dans le monde ne cesse de croître. Cette expansion est liée aux épisodes de canicule qui ont lieu chaque année. Comme ils sont de plus en plus fréquents, les ménages investissent dans des systèmes de climatisation pour supporter la chaleur.

Ces appareils contiennent des fluides frigorigènes qui sont des puissants gaz à effet de serre. Ces fluides sont encore plus dangereux que le dioxyde carbone pour l’environnement. Ils contribuent grandement au réchauffement climatique et à la dégradation de la couche d’ozone. L’ADEME prévoit une augmentation de 5 millions de tonnes d’émissions de fluides frigorigènes d’ici 2025.

 

Voici de bonnes raisons pour limiter l’utilisation de ces appareils !

Comment conserver une température agréable dans sa maison ?

Il existe quelques astuces pour se protéger sa maison du soleil et rafraichir l’air intérieur sans climatisation et ventilateur.

 

Protéger sa maison du soleil

Pour empêcher la chaleur de rentrer à l’intérieur, gardez vos fenêtres et vos volets fermés. Pour limiter l’effet de serre, pensez également à tirer les rideaux intérieurs, en particulier dans les pièces les plus exposées au soleil.

Le choix des rideaux est crucial pour protéger votre intérieur du soleil. En premier lieu, en été, il est recommandé de choisir des couleurs pâles qui vont refléter la lumière sans absorber la chaleur. La composition des rideaux est également importante.

Particulièrement efficaces, les rideaux thermiques sont constitués d’une face métallisée réflectrice, d’un matelas isolant en ouate de cellulose et d’un tissu en polyester décoratif. Ils sont réputés pour leur pouvoir d’isolation et de réflexion. Les rideaux thermiques permettent de conserver une température agréable dans la maison, en été comme en hiver. Leur composition exclusive brevetée garantit moins de 2% de transmission de rayons solaires à l’intérieur.

 

Rafraichir l’air de sa maison sans climatisation

Pour rafraichir l’air dans la maison, rien de tel que d’ouvrir les fenêtres pendant la nuit pour laisser entrer la fraicheur à l’intérieur. Lorsqu’il y a un peu d’air à l’extérieur, n’hésitez pas à créer des courants d’air en bloquant les portes.

Les plantes d’intérieur sont également une bonne option pour humidifier et refroidir la maison. Certaines plantes, telles que l’Aloe Vera, le Palmier Arec ou encore le Figus, sont également idéales pour purifier l’air intérieur en absorbant le CO2.

Opter pour une décoration avec des couleurs claires permet également de maintenir une température supportable dans la maison. Par exemple, le blanc, le bleu ciel, le beige ou encore le jaune pastel reflètent la chaleur et la lumière sans l’absorber. Les couleurs claires apportent aussi plus de lumière.  

Enfin, choisir du linge de lit adapté à la saison estivale est de bon augure pour mieux supporter la chaleur. Choisissez des draps et des housses de couette en fibres naturelles plutôt qu'en matière synthétique.

Par exemple, le coton est une matière naturelle et respirante. Cela signifie qu'il n’emprisonne pas la chaleur, ce qui rend les draps plus confortables en été. Le lin est également une bonne option pour passer des nuits au frais. Les tissus en lin sont très absorbants et sont plus résistants que les tissus en coton. Vous l’aurez compris, en été il vaut mieux privilégier les tissus légers et respirants, plutôt que les tissus chauds tels que la flanelle ou le jersey.

 

En suivant ces quelques conseils, vous parviendrez probablement à conserver votre maison au frais sans climatisation, ou avec une utilisation limitée !

Store Anti Chaleur